Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 20:42

 

Le 15 mai 2012.

 

 

 Décollage de la fusée Soyouz-FG qui emporte le vaisseau Soyouz-TMA-4M. (Doc RKA)

 

Lancement réussit du vaisseau Soyouz TMA-4M avec l'équipage

 Exp-32 : Cdt Genady Padalka, Joe Acaba, xx Revin. Il doit être lancé de Baïkonour

pour rejoindre l'ISS 48 h plus tard. Une fois à son bord se terminera la mission

Exp 31 et dès le départ du précédent équipage commencera la mission Exp 32.

NORAD immatricule le vaisseau en 38291 & 2012-022A et le lanceur Soyouz FG

en 38292 & 2012-022B.

 

 

 

 

Le 10 mai 2012.

 

 

 

 Le lanceur CZ-4B qui emporte Yaogan-14 & Tiantuo-1. (Doc Chine nouvelle)

 

 

Le microsat Tiantuo-1 qui accompagne Yaogan-14 dans ce vol. (Doc WWW.81.CN

 

La Chine procède au lancement depuis Taiyuan SLC d'une fusée CZ-4B qui place

en LEO deux satellites, un militaire : YAOGAN-14 qui fait de la reconnaissance

photo, et un satellite de technologie militaire : TIANTUO-1 qui fait du suivi de bateaux

en mer avec le système AIS. Le NORAD les immatricule en 38257 &2012-021A et

38258 & 2012-021B, le dernier étage de la fusée est en 38259 &2012-021C.

 

 

 

 

 

Le 6 mai 2012.

 

http://astro-notes.org/memo/cz-2d-tianhui-1b th-1-02.jpg

Decollage de la fusée CZ-2D qui emporte le satellite Tianhui-1-02. (Doc Chine Nouvelle)

 

 

La Chine procède au lancement depuis Jiunquan d'une fusée CZ-2D qui place

en orbite LEO le satellite de cartographie militaire Tianhui-1-02. Le NORAD

l'immatricule en 38256 & 2012-020A.

 

 

 

 Tir d'un IRBM long Agni-V. (Doc X)

 

L'inde a procédé dernièrement au tir test d'un nouveau missile IRBM long

de type AGNI-V. Ce missile a une portée de 5000 km et il est équipé d'une

charge militaire de 1.1 tonne. Ce missile répond comme acte de dissuasion

à la menace des ICBM chinois DF-32

 

 

 

 

[Sur la MAD]

 

L'OTAN espère toujours déployer son système ABM en Europe de l'Est, mais

devant la forte réaction de la Russie qui refuse de voir ces systèmes à sa

frontière, les USA ont influencé l'OTAN pour se contenter d'une simple parade

de type ASM de théâtre comme les Patriot PAC-3 et des SM-3 sur bateaux pilotés

par AEGIS.

L'arrière pensée n'a pas changée. Les USA souhaitent remettre en question la

MAD (Mutual Assured Destruction) à leur profit en faisant basculer le délai

d'alerte contre une première frappe à moins de dix minutes contre trente

actuellement pour les ICBM terrestres. Comme cette manœuvre n'est bien entendu

pas symétrique, on comprend que la Russie (qui se souvient de l'affaire de

Cuba en 1962) n'a pas l'intention de lâcher la moindre atteinte à la MAD.

Pour le moment elle a déjà réussi à faire renoncer les USA aux systèmes Hit

to Kill (KEV) avec les énormes radars comme ceux testés dans le Pacifique

Est et Nord (Alaska). Les radars de moindre portée AEGIS et ceux du système

Patriot sont déjà moins agressifs, mais les avancées technologiques pourraient

les rendre efficaces et indirectement toucher au délai d'alerte dans les années

à venir.

La mise à poste par les USA des SBIRS, satellite d'alerte de tirs missiles

par détection infrarouge en GEO commencent leur carrière. Il n'est pas dit que

dans une quinzaine d'années ces systèmes ne seront pas opérationnels et que

se reposerait alors le principe de la MAD.

Cela laisse peu de temps à la Russie pour établir à son tour une remise en

question du délai d'alerte à son profit. Pour le moment la Russie ne semble

pas avoir un tel projet, elle a semble-t-il intérêt à investir dans les RV

évasifs (Rentry Vehicle) par exemple en type MARV ou peut être même, puisque

son réseau de navigation GLONASS est opérationnel à titre militaire, elle

peut investir dans le RV de type MARV (Manœuvrant RV) à coupler à des FOBS

(Bombes orbitale). Si dans les années soixante du XXe Siècle le système FOBS

a montré ses limites dues à la précision CEP faible, il n'en est plus de même

de nos jours où les MARV assez évolués pourraient piloter des FOBS (?). Cela

ne change rien au délai d'alerte sur les missiles ICBM sol sol, mais

l'assurance de destruction reste intacte au profit des russes mais ne la

mettrait plus à l'abri d'un tir sur alerte américain. Pour le moment la

situation tend à être profitable aux américains si leurs radars aux frontières

de la Russie devenaient opérationnel.

Partager cet article

Repost 0
Published by astro-notes
commenter cet article

commentaires