Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 avril 2019 6 06 /04 /avril /2019 09:02

CREPUSCULE

A lire de toute urgence rédigé par une élite tombée du nid et qui nous parle à travers un livre de ce qu'est faite cette oligarchie qui nous mène à la schlague en ce moment. Comment cette élite se protège, s'arroge des privilèges exorbitants, comment se reproduisent-ils entre eux, comment on éduque les fils de et les filles de ? En un mot c'est un film d'horreur et on a ça sous notre nez, bien modéré par nos serviles médias. Ah oui, heureusement que nos GJ leur ont déclenché chez eux, un fort caca nerveux, ils n'avaient pas l'habitude d'être contestés par les gueux. Quand à vous, peut-être une petite tisane pour s'endormir le soir après la lecture, c'est vivement recommandé.

Titre : Crépuscule
Auteur : Juan Branco
Editeur : Au Diable Vauvert Massot Edition
Date de parution :  2019
312 pages, format standard.

© Aveni 2019

Partager cet article
Repost0
31 mars 2019 7 31 /03 /mars /2019 14:32

Emmêlé, Embrouillé, Imbriqué, Intriqué, Ubiquiste, Partagé, Emboîté, Enlacé, Fusionné, Attaché, Retenu, Confiné, etc.

La longueur de Planck (lp) c'est du très petit ; on peut presque dire de l'infiniment petit, rendez-vous compte on parle de 0.10^-35 mètres ! Vous les imaginez ces 35 zéros décimaux avant que le compte initial bouge. Un auteur, pur scientifique, qui navigue dans une physique dite de l'élémentaire, Brian Greene, disait que son éditeur avait refusé tout net qu'il se serve de cette unité en clair ; vous imaginez les 35 zéros imprimés sur une page ! Si cette unité est répétée souvent, je comprends que l'on tremble à cette idée rédactionnelle. 

C'est pourtant à l'aune de cette mesure que les phénomènes dérangeants de la physique de l'élémentaire vont se manifester. Finalement en quoi l'intrication nous concerne-t-elle ? Je dois dire en rien, pas plus que de savoir la Terre "ronde" lorsque je regarde nos pieds posés par terre. Mais tout de même, si infiniment petit que cela soit, si solvable que par les probabilités, il s'agit pourtant de nous, de notre for-intérieur, et de notre univers qui nous cerne. C'est tout simplement pour le moins troublant. Si j'osais je dirais que c'est magique.

A la rigueur vous pouvez lire ce petit livre sur ce sujet :

La Physique Quantique, de Vincent Rollet, chez Institut Pandore, 2014

Mais je lui préfère, en mode plus hermétique, le livre suivant :

La Magie du Cosmos, de Brian Greene, chez Folio (essais), 2005

Bonnes lectures

© Aveni 2019

Partager cet article
Repost0
21 mars 2019 4 21 /03 /mars /2019 08:29

Le couvent des oiseaux

Un film d'espionnage sorti au début de l'année 2018 The Red Sparrow (Le moineau rouge) réalisé par Francis Lawrence sur un scénario de Justin Haythe nous conte une histoire sans doute de fiction (?) concernant une école d'espionnage soviétique (École n° 4) qui formait des officiers de l'Armée rouge à devenir des espions particulièrement déterminés pour soutirer des informations à des victimes de leur talent (psychologique). Dans le film on appelle ces élèves "les moineaux rouges" mais plus particulièrement les filles "les chattes magiques" tout un symbole. Je vous recommande cet excellent film joué par Jennifer Lawrence.

Affiche du film Red Saprrow (Doc Wikipedia)

 

Mais cette histoire de fiction en rappelle une autre beaucoup plus grave qui a affecté le Royaume-Uni en 1963 avec l'affaire dite "Profumo Keeler". En résumé John Profumo Secrétaire d'Etat du cabinet du Premier ministre McMillan entretien une relation extraconjugale avec une superbe danseuse Christine Keeler, une ressortissante britannique certes, mais qui est manipulée par Evgueni Ivanov de l'ambassade soviétique à Londres via le séduisant et sulfureux Stephen Ward un proxénète britannique complice. Le problème c'est que finalement la séduisante Christine qui avait l’œil de Moscou sur elle, qui menait une relation extraconjugale avec Profumo, qui lui avait l’œil sur les affaires classifiées de l'OTAN ! Une fois l'affaire éventée, le cabinet du Premier ministre tomba, et le scandale fut 
monumental. Certains journalistes allèrent jusqu'à comparer l'efficacité de Keeler à l'avion-espion U2 américain qui avait défrayé la chronique politique dans l'année soixante. 

Célèbre photo de mode de Christine Keeler danseuse et mannequin. (Doc Wikipedia)

Si dans cette dernière affaire l'idée de l'école de fiction numéro 4 tenue par l'inquiétante Charlotte Rampling n'existe pas, on peut se demander de quelle école sortait ce couple de bons Américains, la famille Murphy. Cynthia et Richard, 
les parents, et Katie et Lisa, leurs ravissantes filles de 11 et 7 ans et dont l'affaire d'espionnage éclate le 27 juin 2010 aux USA et qui concerne l'activité dite : agents dormants, qui font partie d’un programme spécial d’illégaux du SVR le service de renseignement extérieur russe. Là se trouve l'apparente similitude entre l'École 4 "soviétique" et l'organisation actuelle d'une partie de l'espionnage russe.

Bien entendu on n’oublie pas la charmante espionne soviétique Anna Vassilievna Chapman qui a espionné Wall Street (NYSE) pendant plusieurs années avant de se faire prendre en 2010. Apparemment Anna a bien suivi une école russe qui rappelle 
furieusement la fameuse école numéro-4 du film Red Sparrow. 

Photo de la superbe espionne russe Anna Chapman (doc wikipedia)


J'ai dit fiction ?


© Aveni 2019

Partager cet article
Repost0
20 mars 2019 3 20 /03 /mars /2019 08:27

VOYAGE au CENTRE du SYSTÈME

Alain Minc, l'ayatollah ultralibéral du Président Macron, vient de publier un nouvel ouvrage sous le titre : 


Voyage au Centre du Système édité chez Grasset en 2019 ; c'est un format poche de 188 pages.

Minc vole au secours des élites malmenées par, d'une part la "fachosphère" et l'esprit petit français tel celui des gilets jaunes. Bien entendu il ne porte pas plus de sympathie à l'extrême gauche qu'il trouve être d'une grande bêtise. Pour lui les seuls qui soient dignes d’intérêt et qui servent à quelque chose pour notre pays 
sont les bacs plus dix et à la rigueur pour le moins les bacs plus cinq. Pour lui le reste c'est de la populace pour laquelle il a le plus grand mépris et je n'ose penser aux bacs moins cinq qui eux doivent toucher le fond de la nullité. Facile d'inverser ce point de vue en disant qu'il constate la haine populaire contre le système, le mépris contre la Constitution et sa République ses pompes sans oublier les tous pourris.

Autant vous dire que pour moi, Minc c'est ma hantise, toutes interventions de ce super crac ultra diplômé et ultralibéral me hérisse le poil que s'en est presque devenu une allergie à la simple évocation de son nom. Certes je sais bien que sa famille a subi les affres de la barbarie nazie, mais cela ne suffit pas à me calmer. Bon, en dehors des adeptes de la mondialisation sous l'inspiration néolibérale matinée de numérique et des indécis qui alimentent le parti de la trouille, je ne pense pas qu'il fasse recette chez les petits chefs d'entreprise et les petits commerçants et bien entendu de la populace des gens qui ne sont rien et pire de ceux qui ne cherchent même pas à traverser la rue !

Aussi je vous recommande sa lecture avec prudence, lenteur, pour ne pas vous gâter le sens critique. Restez calme et tout ira pour le mieux. Bien entendu, et à mon avis, il tient la dragée haute aux journalistes de la haute société (l'oligarchie) qui eux ne sont que de simples chiens de garde du Président Macron, par exemple Jean Michel Aphatie et autres valets de pisse qui l'entourent ou l’assistent. Bonne lecture quand même.

© Aveni 2019

Partager cet article
Repost0
25 février 2019 1 25 /02 /février /2019 18:24

Premiers résultats météorologiques de la sonde Insight de la NASA sur Mars

Bon, donc au plus il fait moins froid, au plus il y a moins de pression atmosphérique, tristement banal ! Quand à installer des éoliennes, avec un vent moyen de 10 km/h sous 720 Pa de pression, vaudra mieux y aller avec ses générateurs nucléaires.  Quand à l'eau en surface, rien à voir avec chez nous car entre -20 & -80°C on a pas vu beaucoup de givre en surface de Mars alors que chez nous il faut d'urgence s'équiper de pneus cloutés. Non, la météo martienne n'est pas propice à la prospérité d'une colonie humaine sur cette planète. Bon, attendons le premier forage, certes je n'en attends pas grand chose car on va tout juste gratter la couche de poussière superficielle que remue les énormes et longues tempêtes, mais c'est du domaine du symbole (sauf inattendue surprise), mais cela ouvre la porte à des sondages très profonds (plusieurs centaines de mètres) qui nous permettrons de voir si l'eau existe (sous une forme ou sous une autre). Sur Mars, il y a encore du travail en perspective. Je me demande s'il n'a pas été question (en attendant de tel forages de science fiction) de procéder à des analyses sismiques par explosions en surface comme on le fait sur Terre. Mais pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

© Aveni 2019

Partager cet article
Repost0
10 février 2019 7 10 /02 /février /2019 20:48

Allez, vous en voulez pour une petite sensassion ?


Regardez décoller la fusée Ariane V vol V-247 dans une vidéo très spectaculaire. Vue à bout portant ; fantastique, feu et fureur. Plein écran, son à fond bien sur.

https://www.youtube.com/watch?v=YEaZhGIhfzg&feature=youtu.be.

 

Partager cet article
Repost0
4 février 2019 1 04 /02 /février /2019 13:18

Un peu de hors sujet !

Aphorisme

Il me semble toujours qu'il me faut plus de courage pour être courageux qu'il n'en faut aux gens courageux ! (Sophie Martin)

Bon, je trouve cette citation dans la nouvelle publication La Ronde, revue bi mensuelle paraissant le vendredi, sous la direction de la jeune Catherine Peter (directrice de publication). Nous sommes là dans de l'édition très culturelle, voire intellectuelle, indépendante de l'actualité. On aborde aussi bien la cuisine au passé, comme la Biographie sentimentale de l’huître de M.F.K. Fisher [1941] ou que les dérangeantes idées sur le livre de François Augiéras comme L'Apprenti Sorcier [2006] et pourquoi pas une critique d'un film de Sydney Lumet avec son horrifique The Offence [1973] avec Sean Connery etc.

Non, ce n'est pas une publication forcément reposante, mais pour 1 € on ne se ruine pas à se secouer une fois par quinzaine nos méninges parfois engourdies.

référence : http://www.la-reonde.net

 


© Aveni 2019

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2018 5 28 /12 /décembre /2018 15:43

VOUS AVEZ DIT INTRICABLE ?

Bon, voilà, une expérience simple pour les 15 17 ans (ils sont en terminale) ; réaliser trois picosat. Les placer en orbite basse à 300 km de distance les uns des autres. Dans celui du milieu, générer (avec un générateur, pfff, bien sûr) une paire de photons corrélés  (jumeaux si vous préférez) puis par un jeu de miroir les envoyer un vers un des picosat (à l'Ouest) et l'autre vers l'autre picosat 
(à l'Est). À l'arrivée de celui qui est à l'Ouest lui changer son spin (s'il tournait dans le sens des aiguilles d'une montre, l'inverser) et alors, vérifier le sens de rotation de l'autre photon qui est entre temps arrivé à l'Est. Que constatons-nous ?

Réponse 1 : lui continu à avoir le même spin qu'au départ
Réponse 2 : lui s'est aligné sur le spin de son frère à l'Ouest
Réponse 3 : lui ne bouge plus
Réponse 4 : il s'est dissous
Réponse 5 : il est devenu un trou noir
Réponse 6 : il est devenu un électron
Réponse 7 : il est devenu un chat mort

Bon Ok, j'ai caricaturé une célèbre expérience de physique conduite par Alain Aspect au Labo d'optique d'Orsay. Avouez que le problème posé et vérifié jusqu'à des distances de 300 km a de quoi défriser un chauve et encore on a pas encore réalisé la même expérience sur une source (pulsar très lointain) qui 
aura peut-être disparu depuis longtemps au moment où ses photons arriveront sur Terre. Quoi la machine  à remonter le temps, quoi ? Là n'est pas le problème, le problème c'est à quelle vitesse s'établit la communication entre notre présent et un passé tellement lointain que nous n'existions peut-être pas encore ? Pour le moment on attend une réponse convaincante de nos chercheurs, il reste posé le fait  que les réponses ne font pas encore l'unanimité. En attendant, je crains le pire...

Très dérangeant ce schéma ...

© Aveni 2018

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2018 1 17 /12 /décembre /2018 17:52

JUGES PRIVES non indépendants et le silence assourdissant de nos médias !

Bien j'ai assez fait allusion au CETA comme grave menace pour les démocraties sur les fils Facebook qui vilipendaient pendant ce temps, l'immigration excessive selon les intervenants, je rappelais que même si cette immigration pose un problème d'intégration, il y avait beaucoup plus grave derrière ce rideau de fumée. Je parlais de l'accord de libre échange commercial entre le Canada et l'Europe que je voyais comme étant nuisible pour l'Europe et en particulier pour la France. Bon tout le monde s'en fout ! Cet accord CETA est entré en plein service en septembre dernier, n'en parlons plus puisque pas plus nos médias que nous-mêmes n'en avons parlés. Peut-être le refroidissement avec les USA qui avait permis de neutraliser pour le  moment le même accord avec les USA me semblait pouvoir être contourné par l'accord commercial (libre échange) dit ALENA qui englobe Mexique, USA, Canada. Je n'ai pas dit qu'il y avait manque 
d'étanchéité entre USA ALENA Canada CETA Europe, non je ne l'ai pas dit, mais je le crains. Mais là n'est pas le problème, derrière tout ça il y a comme une odeur nauséabonde d'ultralibéralisme juridique. Vous avez entendu parler de ISDS ? Ah voilà une chose qui est typiquement néo-libérale ISDS = Investor-State Dispute Settlement. À mon humble avis cela devrait vous plaire. Il s'agit pour les grandes entreprises d'engager des procès aux États au prétexte qu'une décision politique locale peut porter tort à un projet commercial privé ! Oui, mais attention le mot procès ne doit pas faire illusion, voyons plutôt la nature de ces juridictions. Elles sont de droit privé, instrumentalisé par des juges privés (non indépendants) qui sont recrutés souvent chez d'anciens avocats d'affaires (fiscalistes) ! Oui, vous avez bien compris "juge et parti". Si d'après ce que j'ai compris l'ALENA semble contester cette juridiction, je n'ai pas entendu la "courageuse" Europe s'en offusquer au titre du CETA. Récemment, le Canada a fait les frais d'une telle juridiction. Face à des décisions environnementales/ressources naturelles, appliquées par le pays, des  industriels américains ont attaqué au titre de l'ISDS avec des tribunaux privés qui ont souvent donné raison aux entreprises internationales, dans ce cas d'espèce, obligeant le Canada à payer de lourds dédommagements par exemple à la Société Kinder Morgan (Affaire de l'oléoduc Trans Mountain) !

Pas de souci au NYSE de Wall Street, on spécule d'importance, les affaires roulent. (Doc X)

 

Alors content de nos vilains gilets jaunes, de nos pauvres agents du maintien de l'ordre, de nos courageux commerçants ? 

Passez tout de même une bonne journée.

© Aveni 2018

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2018 1 19 /11 /novembre /2018 10:29

IA forte contre AI faible, suite du sujet (19-11-18)

Le sujet perdure entre IA et intelligence humaine. La position de certains puristes est maintenant bien connue, les math, les math, les math seules sources d'activités qui lorsqu'elles (la mathématique) sont menées au plus haut niveau semblent écarter la machine (l'ordinateur) façon Turing de la boucle, ne laissant que le subconscient associé à la conscience humaine pour vraiment parler 
d'intelligence. Tout ça, comme déjà signalé me va bien, même si j'ai un peu parlé sur un ton moqueur de niches réfractaires aux algorithmes à la façon des puristes. Ce qui m'interpelle depuis le début de ce fil d'idées, c'est non pas ce qu'est l'intelligence ultime celle dont les puristes se revendiquent, mais notre intelligence celle que je qualifie d'ordinaire vu que c'est elle qui reçoit actuellement les coups les plus rudes portés par le match robots contre humains, et surtout c'est elle qui nous montre une progression dans la sophistication des machines telle que je crains pour notre avenir si on y prend pas garde. 

Je reviens sur l'exemplaire créneau automatique que peut conduire un ordinateur de voiture pour se garer. Combien d'entre nous avions imaginé que cette manœuvre exemplaire était finalement calculatoire au point qu'un ordinateur puisse la mener sans coup férir ? Je ne mets pas à égalité cette action de manœuvre contre celle d'une machine d'aide à la décision d'un médecin qui, utilise un ordinateur d'aide à la décision pour identifier une tumeur d'un sein alors que cet ordinateur le fait si bien et qu'au final ce soit lui 
qui attire l'attention du médecin pour poser un diagnostic. Dans ce dernier cas je vais dire que c'est pourtant facile algorithmiquement parlant. Puis souvent je reprends mon vieux dada : le poser automatique d'un avion sur une piste sans visibilité. Dans ce cas la différence avec les deux autres cas précédemment cités, c'est qu'au moment de la décision finale, il est trop tard pour remettre les gazs et redécoller si cela ne va pas ; en général souvent on a passé ce point de décision, laissant la machine décider du poser et sauf presque toujours sans casse, et le mot casse dans cette situation est un terme très modéré. Cela se passe presque tous les jours comme ça quelques parts sur nos aérodromes en France !

Test d'un robot qui remplace un co-pilote (place droite) sous la supervision d'un instructeur ! (Doc X) 

Moi aussi je suis convaincu qu'un cerveau humain ne serait à la rigueur qu'une machine (sic) analogique par opposition à l'ordinateur qui lui s'accommode du mode binaire (digital). Si je ne sais pas comment classer les array processeurs et encore moins les cubes, lire architecture 3D de processeurs (seules et ultimes architectures que je connaisse) mais peut-être que sais je maintenant des multi-cores, des réseaux de processeurs façon neurones, des logiques floues, des machines quantiques (à l'intrication maîtrisée) et que sais-je encore ? Y aurait-il à la fin de ces sophistications, et pour peu qu'on le veuille bien, moyen de réaliser une machine artificielle généraliste qui fasse preuve d'assez d'intelligence au niveau ordinaire au point de s'améliorer pour le plaisir (gratifications que la machine collecterait avidement) ?

Déjà, à ce stade, cela me ferait un peu peur. (Doc X)

© Aveni 2018

Partager cet article
Repost0