Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 janvier 2023 5 20 /01 /janvier /2023 14:55

Du livre Miss Dior  [20-janvier 2023]

Oui on parle de la famille Dior, celle du célébrissime couturier, mais aussi chantre des mondanités parisiennes avant pendant et après-guerre. Au milieu de cette saga un membre de cette famille (Catherine, sœur de Christian Dior) de façon inattendue, rejoint la résistance française qui depuis le début juillet 1940 (branche polonaise F2) perdurera jusqu'à la fin de la guerre. Catherine sera arrêtée, torturée par la police française, puis déportée en Allemagne pour aboutir à Ravensbrück (1944) où elle va subir comme toutes ses consœur un très sauvage emprisonnement. Elle en sortira comme survivante. Elle reprendra, quoique marquée, sa vie dans la maison Dior de son frère où elle croisera d'anciens collabos vedettes des soirées mondaines parisiennes où l'on retrouvera des noms jamais inquiétés par l'épuration. Ce livre très illustré nous décrit cette mouvance des élites (celles des modes vestimentaires). 
Je vous conseille très vivement la lecture de cet ouvrage, il est instructif. 

Titre : Miss Dior
Auteure : Justine Picardie
Édité : chez Flammarion
Date : 2021
Pages : 382

© Aveni 2023

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2023 1 16 /01 /janvier /2023 09:24

Vous avez dit plan de carrière ?

Pour ma première génération de matériel volant, j'ai connu par exemple : le Djinn, le Hiller, ou le Bel 47 G1 et pour les avions le vénérable NC-856 avec le Broussard et le Stampe. 

Pour ma seconde génération j'ai croisé les :
HL Alouette II et III, les HM H-21 et H-19/Wesland ainsi que les avions L-19 et Nord 3400/3202 associés aux Piper L-18 & L-21, avec le Tripacer.

Pour ma troisième génération ?
j'ai à peine connu les HL Gazelle et les HM Puma, mais pas leurs multiples "retrofit" qui en font encore de nos jours des chevaux de bataille incontournables ?

Et maintenant je découvre dans mes lectures ce qui devient une sorte de nouveau paradigme pour l'ALAT :
Vous connaissez la suite, c'est vous, nos cadets, sur AS 555, Tigre, NH-90, et sur les avions Pilatus, TBM, et l'avènement de la  simulation qui inévitablement s'insinue petit à petit partout.

Maintenant que les mécaniciens sont devenus des techniciens supérieurs les pilotes de même ; à eux sont venues s'ajouter des cohortes de  nouvelles spécialités. Ce n'est pas fini, la relève des Gazelles pointe son nez avec les HS-160 Guépard, la suite des TTH-90 suivra après,  je ne fais même pas allusion aux armements et à l'avionique numérique. Il y a ce qu'il faut au moment où il le faut, certes sans doute pas  en nombre, mais la qualité est et sera là. 

Y pensez vous, avec l'actuel personnel navigant (homme femme) nous sommes loin de l'époque des brigadiers Chef, pilotes avions comme bien  entendu l'étaient nos CPAP, et même pour de courtes périodes nos jeunes pilotes avion sorti de l'ESALAT de Dax avec le grade de Brigadier  
en attendant leur première sardine au-dessus de la durée légale, sans compter qu'ils avaient souvent en poche leur Brevet de Chef de Section ; brigadier : Chef de Section, c'est à peine croyable !

Que dire aussi de nos jeunes Maréchaux des Logis pilote avion et hélicoptère détenteurs de la qualification de moniteur et affectés en  escadron d'instruction en brigade aussi bien à Dax qu'au Luc en Pce. Il me souvient d'une visite de l'école à Dax en 1968 où un aréopage  de képis étoilés était venu inspecter l'escadron hélicoptères et de tomber sur le tableau des vols où apparaissait les instructeurs MdL  Claude Caye et MdL JC Aveni. Maréchaux des Logis avec leur petit galon sur la manche ! C'était selon eux une incongruité. Comment espérer avoir de l'autorité sur des élèves de même grade et presque de même âge ? En tous cas si cette situation ne nous avait pas choqués on a  été quitte pour un changement très rapide de grade à notre plus grande satisfaction.

Il y avait encore à ces époques-là une autre incongruité celle des sous-officiers Maréchaux des Logis Chef ou Adjudant avec la qualification de Chef de Patrouille, dont beaucoup en plus s'était formé seul en escadrille ne passant que l'examen de qualification en école au Luc en Pce. 
Mais déjà commençait à se former en école les élèves pilotes officier à la qualification de Chef de Patrouille ! Comment pouvait-on laisser des sous-officiers non assermentés rendre des comptes rendus en vol comme un sous-lieutenant ? Je crois que tout ceci est en passe de disparaître  
et qu'une fois un certain niveau de qualifications atteintes une formation d'officier s'impose. C'est le nouveau paradigme que je vous parlais plus haut.

Le matériel évolue, les hommes itou, c'est l'ALAT bien vivante et sans doute bien tournée vers son avenir.

Brigadier Chef Aveni pilote avion ALAT 1963

 

© Aveni 2023
 

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2022 7 04 /12 /décembre /2022 16:16

PACTE DE VARSOVIE

Face au Pacte de Varsovie, les affaires militaires semblaient faciles à cette époque. Depuis la défaite napoléonienne de la France aux portes de Moscou (1811), nous n'avons jamais aimé les Russes. Depuis la victoire des forces soviétiques sur l'armée allemande   d'Hitler (1942), puis  la mise en place du rideau de fer par l'URSS et ses alliés, nous n'aimons décidément pas les Russes. Certes nous n'aimons pas beaucoup aussi les Britanniques, mais passons. Donc l'URSS et ses alliés avaient pondu le Pacte de Varsovie (1955), l'équivalent de l'OTAN Europe. Mais  les choses ont changé après 1991 (dissolution de l'URSS), alors que l'on déclarait crânement que c'était la fin de l'Histoire et que  sans vergogne la soldatesque américaine s'installait sur la frontière russe en Lituanie, Estonie, Lettonie et même un peu plus tard en Roumanie ramenant de fait un délai d'alerte sur une première frappe OTAN à moins de 6 minutes sur Moscou (par avion) contre 35 minutes pour Washington (par missiles ICBM) on pensait que les Russes affaiblis certes ne bougeraient plus. Faux pronostique et l'Ukraine est  là pour nous le rappeler. N'oublions pas maintenant que le Général hiver 
est leur allié et qu'avec cette aide ils peuvent user l'adversaire qui s'y risquerait. Alors on en est là...

© Aveni 2022

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2022 6 19 /11 /novembre /2022 09:57

Observatoire de Paris Meudon 1984 (?)

Peu importe l'année exacte, cette année là, malgré mon niveau Bac -5 grâce à un scrupuleux contrôle par 
un pré jury venu sur place voir comment on en était arrivé là. Pas d'escroquerie, j'étais bien devenu un 
authentique candidat au concours du CNRS 1-B bis qui allait bien. Donc me voilà arrivé à l'observatoire 
de Meudon à Paris ; je notais une fébrilité du personnel palpable. Ce n'était sans doute pas que je fus 
admis à concourir à partir d'un aussi faible niveau scolaire, il y avait autre chose. Nous n'étions pourtant que deux candidats seulement, mais voilà, l'autre c'était la vedette,  c'était une jeune femme venue concourir depuis le L.A.A.S. de Toulouse sur le même concours comme moi,  mais elle, fit de ses qualités techniques, attendues de ces messieurs de l'observatoire qui étaient là pour voir une jeune femme au charme remarquable et de grande réputation. Je m'étais au final retrouvé en tête à tête avec elle pour toute la journée ou presque à l'exception de l'oral. C'est vrai qu’elle avait au naturel un port de mannequin et en plus souriante. Exercice d'algorithmique, traduction lignes de code assembleur et Fortran bref ajouter à ça le repas de midi, où il n'y avait pas grand monde à ma table ! Après midi début des corrections, elle était toujours aussi fraîche et ses messieurs venaient s'enquérir de son confort, il y en avait des miettes pour moi. Puis le grand jury s'était assemblé au soir dans un amphi pour l'oral. D'abord elle et moi pendant ce temps, j'attendais mon  tour dans le bureau d'un chercheur qui planchait sur la propagation des erreurs dans les données numériques. La nuit était tombée, et la charmante avait dû retourner à la gare pour revoir la ville rose ; j'étais donc seul. Le jury était là me dévisageant, vous rendez-vous compte un ancien militaire (Adjudant-Chef) pour prétendre à un grade de la catégorie A dans le fief dur des universitaires et du CNRS ! Mais voilà le Président après quelques coups de griffes (très feutrées) sur le sujet était entré dans le vif du sujet. On me montre une erreur que j'avais commise dans mon algorithmique, le sujet portait sur un problème d'anisotropie (pas la même distance à l'aller qu'au trajet retour), mais j'avais facilement reconnue et réparé la faute devant les membres du jury. Par contre le Président me félicita pour mon écriture manuscrite de l'algorithme ; puis venaient les questions techniques et enfin culturelles (informatiques). Par exemple qu'elle est votre bibliographie sur le sujet me demande un questeur, je réponds : je lis des livres et des journaux dont bien entendu le "01 Informatique" et les incontournables livres sur les langages comme le Fortran IV. Quels livres par exemple me sont-ils demandés ? Je cite en premier notre célèbre "bible, le Dreyfus" un livre sur le Fortran IV. Brouhaha dans l'assistance, beaucoup de visages se tournent goguenards vers un jeune homme eh bien oui, c'était Michel Dreyfus une vedette universitaire qui avait rédigé cet ouvrage incontournable. Déjà je savais le Président responsable dans le plan-calcul (du gouvernement) dédié pour lui au Cube, c'est à dire d'un processeur tridimensionnel, comprenez plusieurs array processeur montés en parallèle ; ce ne devait pas être tarte à programmer pensais-je ! Bon du beau linge dans ce jury, et si le résultat ne me serait donné officiellement que dans qqs jours, la tradition voulait que le Président laisse trainer une information. Voilà qu'il se porte volontaire pour me ramener à la plus proche station de  métro et 
pendant le trajet il me laisse entendre que j'allais m'épanouir dans ce nouveau métier. C'est  comme ça 
qu'en 1984 je me retrouvai d'abord avec le grade 1B-bis puis dans la foulée avec le grade d'ingénieur 
d'étude du CNRS, et ma qualité d'électronicien du numérique et de la programmation enfin reconnue. La 
belle, avait elle aussi réussi de son côté le même concours...

© Aveni 2022

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2022 1 14 /11 /novembre /2022 09:51

Fraudes informatiques

Cette terrible engeance se développe avec une vélocité remarquable chez nous en France. On a certes jamais été bon en numérique depuis que nous n'avons pas inventé le transistor (1949), encore moins le circuit intégré (1960), pas plus que le microprocesseur (1972) et le numérique, tous aux USA. Si j'excepte le Minitel qui fut une bonne ouverture française, vite refermée par nos élites, aujourd'hui le numérique ce n'est pas nous, sauf quelques rares niches militaro-industrielles (Thales), nous sommes des nains et nous le restons. Il y a bien un secteur un peu  vivace, qui prospère un peu, c'est l'escroquerie sur les réseaux (sociaux). Dans le polycopié que je donnais dans mon cours à la Fac de 1986 jusqu'à 2002, 
il y avait un passage sur ce problème. Je vous colle une photo d'une des pages de mon polycopié traitant de ce sujet (page 38). Mais  la multiplication des réseaux sociaux en plus de la messagerie traditionnelle et la multiplication des utilisateurs a donné des idées à nos nouveaux voleurs. Dans l'esprit de ce texte, voici pas que coup sur coup, je me fais atteindre par deux affaires : une qui porte sur une  responsabilité judiciaire qui ferait de moi un propagandiste d'images pornographiques, plainte déposée par un tribunal européen et une seconde attaque quelques mois plus tard portant sur la carte vitale de mon épouse avec tentative très élaborée d'escroquer de l'argent via nos cartes de crédit. Si je n'ai pas réussi à me dégager totalement de la première escroquerie et j'ai décidé de la laisser courir, par contre la seconde m'a obligé de bloquer 
nos deux cartes de crédit et de passer en mode chèques en attente de recevoir deux nouvelles cartes un de ces jours. Je ne vous dis pas les conséquences sur nos prélèvements automatiques ! 
Oui, la fraude, le vol, l'escroquerie par les voies numériques se portent de mieux en mieux, pas besoin d'accuser des puissances étrangères, ici nous sommes en France ou à la rigueur en Europe francophone. On n'est pas bien là ?

Voici deux documents frauduleux, mais bien fait, et cela peut durer dans le temps !

 

Voilà à quoi ressemble la fraude à la carte vitale (doc auteur/web)

et voici l'autre sur un crime que j'aurai commis !

 

Mise examen possible par la justice Européenne, pas mal non plus comme escroquerie ! (Doc auteur/web) 

Maintenant extrait des pages de mon polycopié de mon cours que je donnais à la Fac et qui traite ici du sujet fraude. On en parlait déjà en 1986 jusqu'en 2002 !

 

 

 

© Aveni 2022

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2022 7 13 /11 /novembre /2022 12:11

OTAN en emporte nos espoirs de paix mondiale

Hors de nos rodomontades OTANIENNES coutumières, discrètes, mais pourtant bien actives de 1992 à 2014 puis lâchant ses aboyeurs de service dans tous les médias occidentaux contre l'annexion de la Crimée en 2014 tout en ayant tenu les journalistes, incultes occidentaux, ignorants sur la présence au moins d'une base stratégique Russe dans la presqu'île comme si de rien n'était, en 2022 l'invasion de l'Ukraine candidate à l'entrée dans l'OTAN (niée par l'Ukraine depuis, la guerre), puis la tension Est Ouest ouvrant à des élans de guerre froide comme du temps du Pacte de Varsovie et de l'OTAN a recommencé. On a donc procédé à une alerte concertée dans les médias occidentaux à un risque d'attaque nucléaire de la part des Russes en minimisant ce risque à l'emploi des armes atomiques dites de théâtre ou de faible portée pour la rendre encore plus possible. Si nous oublions qu'il n'y a que deux "super puissances nucléaires" au monde celle des  USA et celle de la Russie, nous assistons à une guerre presque ouverte contre la Russie grâce au rouleau compresseur militaire Américain qui fait ployer l'échine Russe en terme de guerre terrestre classique en Ukraine. Mais pour ceux qui veulent rester informé (à minima) nous rappelons que depuis les accords URSS-USA SALT de 1972 sur les limitations des armes nucléaires convenues des deux côtés (même si elles étaient asymétriques au profit des USA, mais acceptables pour l'URSS) il y a eu d'autres accords (certes laborieux) de limitation des armements stratégiques : START et sans oublier les tout aussi laborieux accords  INF, régulièrement violés par la Russie et l'Amérique, nous en sommes actuellement aux accords NEW START qui se heurtent à la guerre en Ukraine. Toute fois  pour une bonne poursuite de ces nouveaux accords, deux exercices significatifs d'alerte nucléaire se sont déroulés simultanément, un chez les acteurs de l'OTAN  (exercice Steadfast Noon 2022) du 17 au 30 oct. dernier (les nouveaux entrants Suède et Finlande suivant de près cet exercice), la France ne jouant pas avec eux et utilisant ses propres exercices Poker pour rester indépendante et l'autre, côté Russe (exercice Grom 2022) du 26 au 29 oct. 2022 ; ils sont venus nous rappeler que si l'Armée terrestre Russe est devenue une armée de "crève-la-faim", ce qui régale nos journalistes alignés, la Russie fait toujours partie des seules deux superpuissances nucléaires. Ne rêvons pas de désastre militaire Russe en pensant qu'ils ne s'opposeront pas à l'invasion par l'Amérique de l'Ukraine et de la libération de la Crimée, je crains que la ligne rouge ne soit franchie bien avant. Je rappelle aux distraits que pour ce qui concerne la France, nous disposons d'un arsenal de 54 réacteurs nucléaires civils sur notre sol,  je dis ça je ne dis rien.

 

Les deux exercices presque simultanés Américain et Russe portant sur l'Europe ( doc Diploweb)

© Aveni 2022

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2022 3 26 /10 /octobre /2022 10:40

Dérèglement climatique !

Que ce soit certains d'entre vous qui nous parlez avec des propos modérés sur les effets des désordres climatiques ou que ce soit d'autres échos que nous renvoient nos "Khmers verts" voire nos Ayatollahs du GIEC, sans compter que sans malice, le monde des affairistes ultras libéraux, ceux qui affichant des trains de vie indécents, participent aussi, comme le disent d'autres encore, au climat dégradé du moral franchouillard ; moi je n'oublie pas les lourdes décisions politiques que nous avions prises à l'époque sur le remembrement agricole (années 50-60 et cela me semblait bon) je revois avec admiration l'ouverture dans les villes et bourgades des grands axes routiers qui se sont transformés en lit de torrent d'eau improvisé, ajouté à ça une politique touristique que nos commerçants appelaient de leurs vœux avec les conséquences qui vont si mal maintenant, enfin je  n'oublie pas aussi que nous sommes passés de 35 millions d'habitants à la fin de la guerre (39-45) à 67 millions au début de ce siècle, bref nous sommes tous un peu coupables de ces bévues et malgré tout que cela ne gène en rien le réchauffement tranquille de la Terre pour raison naturelle depuis des dizaines de milliers d'années.

Le TOKAMAC ITER en construction à Cadarache France. 2022 (Doc CNRS).
Moi je ne souhaite qu'une chose c'est la domestication de l'énergie thermonucléaire qui serait à mon avis l'ouverture vers un paradigme utile pour nous les pauvres terriens riches et qui sait peut on l'espérer pour les terriens pauvres aussi, tout en sauvant la planète d'un désastre naturel possible, sans apercevoir pour le moment aucune une solution (autre que la régression sociale).

© Aveni 2022

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2022 4 22 /09 /septembre /2022 17:40

Il y a pixel et pixel

Lorsque j'ai allumé mon premier pixel sur un écran graphique (Tektronix 4010) en 1980 et que j'ai utilisé pour se faire une partie en programmation Assembleur et le reste en Fortran, je ne vous cache pas ma joie. Puis en améliorant je suis vite passé aux graphes avec motifs astronomiques par exemple satellites orbitant autour de la Terre sur différentes orbites en Fortran IV + ou même Pascal bref je n'étais pas loin de penser à réaliser un programme graphique doté des utiles primitives indispensables. 

Voilà, 48 ans sont passés par là, et j'avoue être submergé désormais par des publicités qui se  glissent partout sur mon écran, vous souhaitez connecter une application (cela s'appelle comme ça aujourd'hui) et voilà  qu'on vous envoie une demande d'identifiant et surtout de mot de passe dit robuste avec obligation de mettre au moins une  majuscule, une minuscule, un chiffre et même un caractère de ponctuation. Bien entendu, n'oubliez de mettre au moins 8 ou 10 symboles pour être recevable. Tant qu'on y est on va vous renvoyer sur votre smartphone un appel pour savoir si c'est  bien vous et même vous demander un renvoi d'un code et tout ceci à grand renfort de Mickey qui traversent l'écran en vous  saluant d'un grand sourire. Cela me met loin de mon modeste pixel du début des années 80 ! Quelque chose me chagrine ; c'est  que l'horloge qui animait mes microprocesseurs tournait à 3 MHz et aujourd'hui on tourne à 3 GHz et en plus grâce à nos liaisons en fibre optique qui nous font gagner un facteur 20 en vitesse de connexion je pourrais 
me croire au paradis des débits. Mais voilà toutes ces demandes de mots de passe à rallonge, tous ces smileys qui se baladent sur mon écran, tous  ces rappels sur mon smartphone font que le débit final s'effondre, mais bon, on ne le réalise pas. Alors certes on est gagnant,  mais pas tant que l'on veut bien nous le faire croire.

© Aveni 2022

Partager cet article
Repost0
14 août 2022 7 14 /08 /août /2022 15:23

AMMHA (à mon humble avis) l'OTAN, c'est le vers dans le fruit.

À l'origine c'est que cette organisation politico-militaro-Américaine a été créé en 1949, à même année 
que le  premier test nucléaire soviétique. Elle gère tous les actes militaires au profit des Américains 
et en partie  de ses alliés. Toute fois, l'action politique relève du Président des États Unis et de ses 
conseillers issus  des 30 pays amis d'importance.

Après l'affaire dite des missiles de Cuba (et si on oublie ceux d'Écosse, d'Italie et de Turquie) on s'est  
rendu compte que la dissuasion nucléaire n'était plus du seul ressort des USA et de ses alliés. Avec 
l'abandon par la Russie de son programme d'homme sur la Lune, tout l'effort s'est reporté sur la dissuasion 
nucléaire et la Russie a mis en chantier un lourd programme de sous-marins lanceurs d'engins atomiques par exemple les Typhoon (1972). S'ajoutant à une large panoplie d'armes nucléaires et de vecteurs crédibles pour les lancer,  l'URSS est devenue une super puissance atomique crédible grâce au CEP (cercle d'erreur probable) convaincant. 

ICBM Atlas équipé d'un RV (rentry vehicle) MK-4 et d'une arme thermonucléaire W-38 (3 à 5 Mtnt) [ISIS]


Les USA ont décidé d'entreprendre des pourparlers entre les deux super puissances dissuasives, on va parler de : 

SALT-1 1972, SALT-2 1979, INF 1987, START-1 1991, START-2 1993, START-3 1997, SORT 2002, NEW-START 2010 et +. 

Cette série d'accords pas toujours bien respectés de part et d'autre nous assure jusqu'ici une protection en 
dehors  de tout accident !

Le premier gros accroc nous a sauté aux yeux avec l'affaire cubaine en 1962 où les Russes se font surprendre  par les USA en train d'installer des missiles MRBM (1500 km de portée) pour équilibrer leur faiblesse numérique sur les ICBM. Ils n'en possédaient que 16 en mode opérationnel ! Bon, une fois rééquilibrées leurs forces de dissuasion en 1972 (10 ans tout de même), les deux super puissances nucléaires en sont venues raisonnablement à  s'entendre pour minimiser le risque de confrontation. Début des pourparlers et traités sur des accords de réduction des armements nucléaires. Cela n'est pas simple, car il a fallu se mettre d'accord sur l'état des armes nucléaires.

Bien avant l'installation soviétique des missiles à Cuba les USA avaient déjà déployé ses missiles en Europe de l'Ouest [DoD]


Pendant toutes ces négociations Russes et Américains ont essayé de gagner quelques places avantageuses comme les  missiles anti missiles américains et les euromissiles russes (SS-20). Mais surtout le gros coup est venu du changement de régime en Russie où Gorbatchev et surtout Eltsine n'ont pas vu le redéploiement OTAN en Europe de l'Ouest qui a vu l'installation de base aérienne US en Estonie-Lettonie-Lituanie, amenant des avions porteurs de missiles  avec possibilité nucléaire à moins de 600 km de Moscou. Pendant ce temps on envisageait le traité START-III qui se  dit encore New Start de nos jours.

Réunion OTAN tous les faucons occidentaux sont là [DoD]

 

Mais avec moins de 450 km entre Moscou et la frontière ukrainienne la ligne rouge était franchie par l'OTAN en Europe de l'Est. Avec 450 km entre cette frontière Nord Est ukrainienne et Moscou cela  la mettait la capitale russe à un délai de première frappe de près de 6 minutes en mode PGSM (Prompt Global Strike  Missile). Comment avons-nous fait semblant de ne rien voir et comment osons-nous être contrariés par la guerre en  Ukraine voulue par les Russes ! Est-on idiots ou simplement méchants ?

© Aveni 2022

Partager cet article
Repost0
28 juin 2022 2 28 /06 /juin /2022 09:34

Oui, il y avait une faute.

Non, l'hélico est bien posé sur sa plateforme en mer, oui malgres la Mer du Nord il fait exceptionnelement beau, oui je suis bien dans ma double combinaison de survie à la couleur du personnel navigant ; mais oh erreur, je ne devrais pas porter les galons de "Captain" car sur un aéronef il n'y a qu'un commandant, un seul qui est habilité à porter les quatre galons, ils ne sont pas faits pour faire beau, mais pour désigner aux passagers qui est le chef, qui est habilité à donner des ordres, qui commande, il doit se reconnaître de loin et c'est là que je ne suis pas à ma bonne place. Pour les vols suivants je serai prié de les enlever ou alors 
changer de combinaison s'il sont inamovibles. Ce que je dis là est valable dans toutes les aviations civiles de transport de passagers du monde.

© Aveni 2022

Partager cet article
Repost0